femme-confiance-en-soi-didier-leloup-article-blog

PRENEZ VOS RESPONSABILITES POUR PRENDRE EN CONFIANCE EN VOUS

4ème conseil pour gagner en confiance : PRENEZ VOS RESPONSABILITÉS

On rejette souvent la faute sur les autres, sur les circonstances. Le problème lorsque l’on fait ça, c’est qu’on ne prend pas les devants. Si c’est de la faute des autres alors je ne peux rien faire pour changer la donne.
C’est faux.
On peut quasiment tout le temps avoir un impact.

Je vous donne un exemple concret : vous êtes au restaurant et vous posez votre portefeuille sur le bord de la table. Quelqu’un passe, le prend, et vous n’avez pas le temps de réagir qu’il est déjà loin. On vous a volé votre portefeuille.
Vous avez deux possibilités : blâmer le monde, accuser la société, et rester dans un état d’esprit négatif.
Ou bien vous pouvez vous en prendre à vous car si votre portefeuille avait été rangé dans votre poche, le voleur ne l’aurait pas pris.

Les deux approches sont « vraies », mais une seule des deux vous inspirera la confiance et la réussite.

Laissez-moi vous raconter l’histoire rapide de deux jumeaux, avec des situations complètements opposées :
l’un est SDF et boit de l’alcool à longueur de journée, l’autre est avocat dans un prestigieux cabinet d’avocat. Une personne leur demande, tour à tour à quoi est due leur situation. Le premier, SDF répond que c’est son père : il était alcoolique et ne faisait que les taper lorsqu’ils étaient petits. Le deuxième, paradoxalement répond la même chose.
Ils ont eu la même enfance, mais l’un a décidé de se responsabiliser, et d’en tirer une force, alors que l’autre a choisi la facilité et accuse les éléments extérieurs.

Bien sûr on ne peut pas tout contrôler. Vous ne pouvez pas contrôler les autres. Mais vous pouvez contrôler votre réaction. Votre façon de répondre à un événement.

Vous ne pouvez pas contrôler quelqu’un d’énervé qui vous insulte. Mais vous pouvez contrôler votre réaction à ceci :
soit vous l’insultez, soit vous lui souriez.

Les deux réactions auront deux impacts complètement opposés, pourtant la situation de départ est exactement la même.